Quel est le rôle de la médecine du travail ?

Parfois mal comprise, la médecine du travail a pour fonction de bien veiller à la santé de salariés. Le médecin de travail est pris en charge par des employeurs et il a avant tout un rôle préventif. Il doit également respecter le secret médical. Découvrez dans cet article quel est le rôle de la médecine du travail.

Le rôle principal de la médecine du travail

La médecine du travail a, sur le principe, pour but de conserver la santé et sécurité de travailleurs dans l’entreprise. Aux employeurs, il en renvient de faire également en sorte que pour leurs salariés, l’état de santé ne se dégrade pas à cause de leur travail. De plus, les médecins qui réalisent les examens médicaux ont seulement un rôle consultatif. En effet, ceux-ci ne peuvent délivrer ni arrêt de travail, ni médicament, contrairement au médecin traitant. Également, le médecin du travail a un rôle de conseiller d’entreprise. Activement, le médecin de travail participe au CHSCT ou au comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail, dans les entreprises ayant plus de cinquante de travailleurs.

Ainsi, il cherche à améliorer les conditions de travail de salariés. Il peut concrètement réfléchir à cette problématique tout en proposant à l’employeur des solutions. Le médecin peut, de plus, effectuer une visite de locaux de l’entreprise s’il identifie le risque dans les diagnostics des salariés et les impressions. Il faut, par ailleurs, que la visite médicale d’embauche ait lieu avant la fin d’une période d’essai. Souvent, celle-ci représente le premier contact de salarié avec des services de santé et sécurité au travail. Pour plus d’informations, cliquez sur protection-sante-securite.com.

Quelles obligations pour les salariés ?

Il est, à différents moments de vie professionnelle, logique que vous alliez rencontrer votre médecin de travail. Lesdites différentes visites sont généralement à la charge de l’employeur, y compris les frais de transport qui sont liés au déplacement en plus d’honoraires du médecin. On parle aussi de la première visite de l’embauche quand l’examen est après ou avant la signature de contrat de travail. C’est de vérifier l’état de santé général et également l’adéquation de celui-ci avec la tâche que vous réaliserez.

Cet examen est sommaire, hormis des travaux qui sont particulièrement pénibles ou dangereux, nécessitant un examen approfondi. La même visite est aussi de mise quand un travailleur va reprendre le travail suite à la période de maladie ou de congé prolongé. Une visite est, d’autre part, obligatoire tous les 2 ans au minimum, pour contrôler l’état de santé de travailleur, vérifier les conditions d’hygiènes et évaluer les risques professionnels de transmission des maladies contagieuses.

Dans une entreprise, tout salarié est tenu donc de rencontrer le médecin, une fois tous les 2 ans minimum. Celui-ci est, comme les autres médecins, soumis au secret médical. Également, il est lié par le contrat de travail à un établissement intermédiaire ou à la société dans lequel vous exercez. Ces examens sont tous obligatoires. Le fait que le salarié refuse, cela constitue une faute grave et peut, en effet, provoquer de la part d’un employeur un licenciement.

Comment la médecine de travail est-elle prise en charge ?

L’employeur a généralement pour obligation d’organiser un suivi médical des salariés. En effet, lorsque la taille de l’entreprise semble conséquente, soit supérieure à deux-mille-deux-cents personnes, dans ce cas, il doit assurer un service autonome. Le financement et l’organisation de médecine du travail est aussi assurée par les services interentreprises, des associations paritaires prenant en charge les prestations à caractères obligatoires. Ladite prise en charge de médecine du travail est, par ailleurs, surveillée moins directement par un ministère de la Santé et par un ministère du travail. En cas de conflit, il incombe à l’inspection de travail de statuer.